Le projet architectural

Tout n'est pas défini à l'avance...

  • Comment combler les désirs de chacun du point de vue architectural, tout en conservant une cohérence globale ?
  • Vaut-il mieux favoriser une organisation en petit collectif, moins vorace en énergie, ou en maisons mitoyennes, ce qui semble nous réserver plus d'intimité ?
  • Chaque logement doit-il disposer d'un jardin privatif, ou le grand terrain partagé est-il suffisant pour combler nos besoins ?
  • Comment organiser la circulation des personnes pour favoriser les moments de convivialité, tout en permettant à chacun de rester dans sa bulle s'il le souhaite ?

Voici autant de questions qui ne sont pas encore résolues dans notre collectif, d'autant plus que les réponses dépendront fortement du lieu sur lequel se construira Alterrenatifs. Rénovation ou construction, nature du PLU, sensibilité de la municipalité... sont autant de points qui influenceront nos choix finaux.

Pour autant, nous savons déjà que nous souhaitons collectivement :

  • nous éloigner du modèle pavillonnaire classique. Chaque foyer bénéficiera néanmoins d'un logement complet (chambres, salon, cuisine, salle d'eau ou de bain, etc.)
  • faire appel à un cabinet d'architecture habitué aux projets d'habitat participatif, afin de réfléchir au mieux l'organisation et la circulation pour préserver l'intimité individuelle au sein du groupe.
  • atteindre des performances énergétiques importantes... tout en gardant à l'esprit un certain principe de réalité financière !
  • privilégier des matériaux locaux et naturels, tels que le bois (géré durablement et intelligemment), la terre crue (typique du pisé de nos régions), la paille... Ainsi nous limiterons les énergies grises au cours du processus de construction / rénovation.
  • envisager une part d'autoconstruction afin de diminuer les coûts (mais sans rallonger pour autant de plusieurs années la durée des travaux !)
architecture paille

Crédit photo : paille - zigazou76